jeudi 2 janvier 2020

Baobab Amoureux, l'arbre incontournable de l'Allée des Baobabs

L’Allée des Baobabs est un des itinéraires menant vers le Grand Hotel du Tsingy de Bemaraha. Aujourd’hui, nous n’allons pas parler de l’écolodge mais d’un arbre mythique implanté au cœur de ce site touristique célèbre. En fait, il s’agit de deux arbres entrelacés entre eux et que les locaux appellent « le Baobab Amoureux ». 

Un amour d’arbre !


Le site Allée des Baobabs est un haut lieu touristique qui attire chaque année des milliers de touristes venus du monde entier. Si les uns apprécient le moment de sérénité offert par le lieu, d’autres visionnent chaque baobab pour connaitre ses particularités. Parmi les baobabs immanquables de la localité, vous observerez le fameux Baobab Amoureux, composé de deux baobabs tordus entre eux comme s’ils formaient un couple inséparable.

mercredi 25 décembre 2019

Randonnée à Analamanga : une promenade inoubliable à Ambatomanga

La saison des randonnées va bientôt se terminer. Pour la région d’Analamanga, nous allons clôturer l’année par une belle balade à l’est de la capitale. Destination : Ambatomanga et sa fameuse vallée de l’Iadiana.

Une escapade unique pour connaitre l’histoire du lieu


Ambatomanga est une localité incontournable à seulement 38km à l’est de la capitale. Comme les lieux périphériques des hautes terres, Ambatomanga est un site unique qui dissimule des secrets historiques bien gardés. Il faut aller là-bas pour les connaitre ! 

Lors de la prochaine randonnée, les visiteurs sauront enfin les particularités de cette petite localité. Il y a d’abord sa vallée d’Iadiana considérée comme sacrée par les villageois, puis il y a les mythiques sommets d’Angavokely et d’Angavobe, dévoilant des hauteurs impressionnantes et uniques.

Selon l’histoire, Ambatomanga est la frontière qui sépare les de l’Imerina et de Bezanozano. Tout à l’est, on peut parvenir à la région côtière occupée par les Betsimisarakas. 
En poursuivant la visite d’Ambatomanga, vous accèderez au village d’Ankadimanga qui abrite le tombeau de Ramiangaly, 7ème épouse du roi Andrianampoinimerina. Ankadimanga est une localité bien préservée puisqu’elle héberge un lac sacré et de magnifiques maisons traditionnelles. Il faut passer par les deux grandes portes en forme de disque pour s’introduire dans le village.

jeudi 21 novembre 2019

Madagascar et son zébu sacré racontés par la chaine Arte


Madagascar ne laisse plus les chaines internationales indifférentes. Au mois d’octobre, c’est au tour de la chaine franco-allemande Arte de consacrer quelques heures de reportage sur Madagascar et son zébu sacré.

Animal sacré de la grande île, le zébu est présent dans la vie quotidienne des malgaches, que ce soit en bonheur ou en malheur. Lors d’un évènement heureux comme le mariage, les repas familiaux servis aux invités contiennent des mets à base de viandes de zébu. Lorsque la famille organise un évènement spécial (exhumation, circoncision ou autres coutumes),  impossible de passer à côté du zébu.

Arte a donc décidé de tourner une émission spéciale sur la grande île afin de connaitre mieux cet engouement des malgaches pour cet animal emblématique. C’est la présentatrice Linda Lorin qui était à la charge de présenter l’émission. Elle emmenait les spectateurs sur les Hauts-Plateaux de Madagascar pour leur montrer la place prise par le zébu dans le quotidien des malgaches.

mardi 8 octobre 2019

Safari des oiseaux à l'ouest : un rendez-vous immanquable en octobre et novembre


Amoureux des oiseaux ? Préparez-vous car le safari des oiseaux aura lieu à la fin du mois d’octobre jusqu’au début du mois de novembre !

A quoi consiste l’évènement ? Tout d’abord à valoriser la richesse ornithologique malgache et à faire connaitre au monde entier que la grande île est une destination favorable au birdwatching. En effet, selon les spécialistes et observateurs, Madagascar compte jusqu’ici 120 espèces d’oiseaux endémiques qui attirent un bon nombre de touristes chaque année.

lundi 9 septembre 2019

Ankarafantsika et son étonnant canyon rouge


L’ouest de Madagascar n’est pas uniquement un lieu de vacances mais aussi une localité de découvertes. La province de Majunga nous réserve bien des surprises tant par sa splendeur que par sa biodiversité qui s’y loge. Dans ce billet de blog, nous ne nous concentrerons pas sur la grande ville en question mais plutôt sur Ankarafantsika, une aire protégée authentique située à une centaine de kms au sud de Majunga.

Un riche patrimoine faunistique et floristique


Comme toutes les aires protégées malgaches, le parc d’Ankarafantsika dispose d’une riche biodiversité floristique et faunistique. Vous y trouverez des espèces animales et végétales rares et endémiques ainsi qu’un paysage onirique que vous ne rencontrerez nulle part ailleurs. Lors de votre visite, vous rencontrerez en chemin des lémuriens, de grands oiseaux comme les faucons, ou encore des plantes médicinales et bois précieux.

vendredi 23 août 2019

Des requins-baleines dans les eaux chaudes de Madagascar

Les eaux chaudes de Madagascar sont d’excellents refuges pour les requins-baleines. Oublions un peu les poissons clowns et les tortues de mer. Concentrons sur ces gros mammifères marins qui peuplent aussi nos mers. Selon le projet collaboratif mené par Madagascar Whale Shark Project depuis 2015, nos grands bleus recensent jusqu’à 300 requins-baleines, concentrés principalement dans la partie nord-ouest de l’île.

Ce n’est plus une découverte mais plutôt une réalité absolue. Les mers malgaches,  surtout celles du nord-ouest, constituent les meilleurs abris pour des centaines de requins-baleines. Selon le recensement, ce sont les espèces « mille étoiles » appelées en malgache « maro kintana » qui sont les plus nombreuses. Cette appellation a été attribuée à cause de leur peau pleine de pois blancs ressemblant à mille étoiles dans le firmament.

Des requins-baleines inoffensifs qui séduisent les touristes


Ne présentant aucun danger pour l’homme, ces requins-baleines mesurent plus de 18m et attirent les chercheurs par leur façon de s’alimenter. En effet, lorsqu’ils mangent, ils ingurgitent plus de 600000 litres d’eau qu’ils filtrent rapidement à l’aide de ses branchies pour ne garder en bouche que les petits poissons et les zooplanctons. Ces éléments forment leurs nourritures principales, qu’ils ont besoin d’avaler toutes les heures pour une ration quotidienne complète.

jeudi 18 juillet 2019

Découvrir Madagascar en parapente avec Thomas de Dorlodot

Certains d’entre vous ne connaissent pas encore Thomas ou Tom de Dorlodot. Cet homme est pourtant très connu par les aventuriers grâce à ses innombrables expéditions dans les airs. Non pas en avion mais plutôt en parapente. 

Comme il le soulignait dans ses nombreux reportages, Madagascar attirait déjà son attention depuis longtemps. Il voulait visiter à tout prix ce petit bout de terre détaché du continent africain qui offrait des falaises abruptes et un vent océanique agréable et propice pour les vols en parapente.